Appareil : NIKON
Modèle : E8800
Temps d'exposition : 10/612
Ouverture : f/5.0
Sensibilité : 50 ISO
Prise de vue : 08/09/2007 à 16:07
Ident : 142N_8659
Appareil : NIKON
Modèle : E8800
Temps d'exposition : 10/568
Ouverture : f/5.0
Sensibilité : 50 ISO
Prise de vue : 08/09/2007 à 16:07
Ident : 142N_8658
Appareil : NIKON
Modèle : E8800
Temps d'exposition : 10/566
Ouverture : f/5.0
Sensibilité : 50 ISO
Prise de vue : 08/09/2007 à 16:07
Ident : 142N_8660
Appareil : NIKON
Modèle : E8800
Temps d'exposition : 10/480
Ouverture : f/5.0
Sensibilité : 50 ISO
Prise de vue : 08/09/2007 à 16:07
Ident : 142N_8661
Appareil : NIKON
Modèle : E8800
Temps d'exposition : 10/627
Ouverture : f/4.0
Sensibilité : 50 ISO
Prise de vue : 08/09/2007 à 16:07
Ident : 142N_8662
Appareil : NIKON
Modèle : E8800
Temps d'exposition : 10/400
Ouverture : f/4.0
Sensibilité : 50 ISO
Prise de vue : 08/09/2007 à 16:09
Ident : 142N_8664
Appareil : NIKON
Modèle : E8800
Temps d'exposition : 10/332
Ouverture : f/4.0
Sensibilité : 50 ISO
Prise de vue : 08/09/2007 à 16:09
Ident : 142N_8665
Appareil : NIKON
Modèle : E8800
Temps d'exposition : 10/356
Ouverture : f/4.0
Sensibilité : 50 ISO
Prise de vue : 08/09/2007 à 16:09
Ident : 142N_8666
 vulgaris
L. (Hull)

Fiche détaillée de la plante


Callune commune

Fausse bruyère

Famille des 


Description

Petit arbuste vivace à feuilles très petites, opposées, imbriquées sur 4 rangs, sessiles, à limbe linéaire.
Fleurs en racème simple, lâches, terminal; fleurs tétramères, munies de bractées vertes formant un calicule à leur base; calice pétaloïde dialysépale, rose lilas, de 2 à 4 mm de long; corolle campanulée, persistante, de même couleur que le calice et moitié plus courte que lui; 8 étamines incluses à anthère biappendiculée.
Fruit en capsule velue, globuleuse, à 4 loges.

La callune se distingue du genre Erica, très proche, par sa corolle et son calice séparés en 4 parties

Habitat

Landes, tourbières et clairières.

Complément

Les sommités fleuries sont utilisées comme diurétique, antiseptique urogénital, sternutatoire, dépuratif.
La plante est utilisée dans des décoctions alcooliques pour soigner les rhumatismes. Les compresses bouillantes sont utilisés pour soigner les engelures.

Le dessous des feuilles peut contenir un produit intoxicant hallucinogène.

Plante rencontrée à Marchiennes (59).

Photographies

Ouvrir fenêtre
imprimer - format Paysage

Caractéristiques

Evaluez la fiche

Floraison :

Juillet à Octobre

Altitude :

Inf. à 2500 m

Taille :

20 à 50 cm

Fréquence :

Courant

Protection :

Toxicité :

Méfiance

Randonnées pour découvrir cette plante

Mise à jour de la fiche N°8659

Date de création :

08/09/2007

Dernière mise à jour : 

08/04/2012

Dryas octopetala