Appareil : NIKON
Modèle : E8800
Temps d'exposition : 10/880
Ouverture : f/7.1
Sensibilité : 50 ISO
Prise de vue : 06/04/2007 à 15:27
Ident : 114N_2971
Appareil : NIKON
Modèle : E8800
Temps d'exposition : 10/1265
Ouverture : f/5.8
Sensibilité : 50 ISO
Prise de vue : 06/04/2007 à 15:26
Ident : 114N_2970
Appareil : NIKON
Modèle : E8800
Temps d'exposition : 10/1187
Ouverture : f/5.6
Sensibilité : 50 ISO
Prise de vue : 06/04/2007 à 15:26
Ident : 114N_2969
Appareil : NIKON
Modèle : E8800
Temps d'exposition : 10/1300
Ouverture : f/5.0
Sensibilité : 50 ISO
Prise de vue : 06/04/2007 à 15:26
Ident : 114N_2968
 album
Linné

Fiche détaillée de la plante


Gui

Famille des 


Description

Les tiges vertes, de section cylindrique, ont un mode de ramification dichotomique. Cette dichotomie n'est toutefois pas absolue, il peut arriver que plus de deux rameaux partent du même nœud. Les ramifications successives conduisent à la forme de boule, leur nombre permettant d'évaluer l'âge de la plante.
Les feuilles, vertes également tirant souvent sur un vert jaunâtre, sont simples, arrondies, sans pétiole et disposées par paires opposées à l'extrémité des rameaux. Leur limbe, coriace, de 5 à 6 cm de long, est parcouru par cinq nervures parallèles. Elles persistent 18 mois à deux ans faisant du gui une plante toujours verte.
Le gui est une plante dioïque, avec donc des touffes à fleurs femelles et d'autres à fleurs mâles. Il peut arriver que les touffes voisines soient imbriquées donnant l'impression de pieds hermaphrodites.
Les fleurs, sessiles, jaunâtres, sont groupées en petites inflorescences insérées au niveau des nœuds des tiges. Les fleurs mâles comportent quatre tépales qui portent les anthères sans filet. À la floraison, elles laissent apparaître le pollen sur leur face interne.
Les fleurs femelles sont très particulières ; elle comportent quatre tépales surmontant un ovaire infère soudé au réceptacle.

Habitat

Parasite de certains feuillus

Complément

L'ingestion des fruits donne des troubles digestifs, et même des troubles cardiaques.
Propriétés : hypotenseur, vasodilatateur, antiépileptique, diurétique ; partie utilisée : feuilles et branchettes.

Photographies

Ouvrir fenêtre
imprimer - format Paysage

Caractéristiques

Evaluez la fiche

Floraison :

Février à Avril

Altitude :

Inf. 1500 m

Taille :

40 à 100 cm

Fréquence :

Commun

Protection :

Cueillette Réglementée

Toxicité :

Toxique

Randonnées pour découvrir cette plante

Mise à jour de la fiche N°2971

Date de création :

01/04/2012

Dernière mise à jour : 

01/04/2012

Dryas octopetala