Pulsatille des montagnes

Pulsatilla montana

Hoppe) Rchb.

Renonculacées

Caractéristiques

Couleur Violet
Taille 10 à 40 cm
Altitude 300 à 2000 m
Floraison Avril à Mai
Fréquence Assez rare
Toxicité Toxique Protection Médicinale

Description

Plante vivace, vénéneuse, à tige souterraine, épaissie, portant les débris des feuilles de l'année précédente à la base des tiges fleuries. Forme, dès le printemps, de nouvelles rosettes de feuilles au milieu desquelles naîtront les tiges fleuries de la saison suivante.

Toutes les feuilles sont poilues, divisées en segments étroits, en lanières ou presque en lanières ; l'involucre, à feuilles sans pétiole, est divisé en lanières étroites.
Les feuilles dont les divisions principales, elles-mêmes très divisées, ont un pétiole allongé ; les dernières divisions ont plus de 3 mm de largeur.

La fleur présente 6 pétales colorés. Les sépales sont d'un violet très foncé, noirâtre, rougeâtre par transparence.

Le fruit est formé de carpelles à long style persistant et plumeux.

Habitat

Prairies alpines, près secs, coteaux, bois.

Complément

Trouvées au jardin des gardes au dessus de Chorges.
Cultivé comme plante ornementale.
La plante est très âcre et très irritante quand elle est fraîche. Lorsqu'on l'absorbe, elle trouble la respiration et précipite les battements du coeur, d'où son nom de Pulsatille. Elle a été autrefois employée en application externe et en infusion contre la paralysie, les maladies de peau et la coqueluche.

Randonnées pour observer cette plante

Col de la gardette 150 mn   435 m

Laissez-nous un message...

Comment avez-vous découvert ce site ?

Vous pouvez agrandir la fenêtre